Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 13:46


 

En France il y a des citoyens…


Certains sont de confession musulmane, d’autres sont chauves, il y en a qui  possèdent des caniches, un petit nombre mesure plus de deux mètres dix de haut, beaucoup aiment la confiture de fraise ou détestent se lever tôt le matin, la liste est infinie…

 

Chacun des citoyens de ce pays possède des centaines de particularités qui en font un être singulier, différent de tous les autres, et pourtant aux yeux de la République il partage avec les autres français une caractéristique commune : c’est un citoyen comme les autres.

 

Quelles que soient les caractéristiques individuelles d’un citoyen, la République ne fait pas de différence entre l’un et l’autre, c’est le principe d’Egalité.

 

L’ensemble des citoyens forme la Nation, et notre Constitution l’affirme : la Nation est « une et indivisible », nulle particularité ne saurait, aux yeux de la République, séparer certains citoyens des autres, leur conférer une nature différente, des droits ou des devoirs différents.

 

Il n’y a donc pas de « communauté des chauves », pas plus que de « communauté des mangeurs de confiture à la fraise » tout simplement parce que la République ne reconnaît pas la notion de communauté dans le sens d’un groupe de citoyens différents en nature des autres citoyens de la Nation.

Il n’y a donc pas de « communauté musulmane » dans la République. Aucun groupe qui puisse revendiquer des droits particuliers pour ses membres ni les soustraire aux devoirs communs, aucun groupe ayant des règles de fonctionnement qui lui seraient propres et qui seraient différentes de celles de la société française dans son ensemble.

 

D’où vient donc cette notion qu’il existerait en France une « communauté musulmane », une entité distincte du reste de la Nation, culturellement différente,  nécessitant en conséquence un traitement particulier issu de son « droit à la différence » ?  Droit autoproclamé tellement impérieux qu’il obligerait de facto notre société, qui n’était jusqu’à présent que française, à devenir subitement multiculturelle, sans contestation possible, sous peine d’être stigmatisée comme raciste ou xénophobe.

 

Multiculturel, le mot est lâché ! Il évoque une mosaïque de communautés cohabitant avec une harmonieuse diversité dans un espace partagé.

 

Mais la réalité est bien plus terne...

 

La société multiculturelle en France, c’est juste une société dans laquelle l’islam s’installe avec des règles et des exigences issues de la Charia. Une société partitionnée en musulmans et mécréants chacun ayant des droits et des devoirs différents, des intérêts et des représentants différents, des cultures et des enseignements différents, une vision de la dignité humaine différente.

 

L’esprit rationnel et logique ne peut que sombrer dans des abîmes de perplexité quand il essaye de comprendre pourquoi des qualificatifs diabolisants sont systématiquement déversés sur les esprits libres qui s’étonnent du manque de questionnement autour du basculement sociétal qui prétend nous être imposé.

 

N’est-ce pas en effet l’abandon du concept même de la Nation décrite dans la Constitution ?

Quand a-t-on discuté de l’abandon du projet Républicain tel que nous l’avons vécu depuis la Révolution française ?

Qui a déclaré l’Egalité, la Fraternité et la Laïcité valeurs obsolètes ?

Pense-t-on vraiment que la Liberté puisse survivre à une telle opération de démantèlement ?

 

Alors pourquoi, messieurs les élus, employez-vous le terme de « communauté musulmane  » et en faites-vous ainsi une réalité sociétale ?


Vous ne pouvez ignorer où cela nous mène de valider un tel concept...

 Il a été introduit dans le discours public par la vision paranoïaque des propagateurs de  l’idéologie islamique : l’Oumma contre le monde entier, dans une guerre sans fin de domination. 

 

Vous ne pouvez pas l’ignorer, cela nous mène droit au communautarisme et à la société multiculturelle, à la fin de la République que vous êtes sensés défendre, à la fin de la Nation que vous êtes sensés représenter, à la fin de la Démocratie, à la fin des valeurs constitutives de notre civilisation.

 

Dans la République française il y a une Nation, elle est composée de citoyens.

 

La « communauté musulmane » n’existe pas.




 N'oubliez pas de signer d'un commentaire notre initiative concernant un audit parlementaire des valeurs politiques de l'islam

Pensez à vous inscrire à la Newsletter sur la page d'accueil en bas à droite
(cochez les deux cases)



Partager cet article

Repost 0
Published by Gandalf
commenter cet article

commentaires

Duchnock 22/04/2010 17:30


Le lot semble faire florilège, des fois qu'il riste de prendre pour se donner de l'argumentation en matière chariale. NON et NON dans une République démocratique, institutionnelle comme La
République Francaise il n'y a pas de communauté. Fût-elle musulmane, chrétienne, protestante, associative, sportives etc....Il y a des citoyens fançais, des structures, des syndicats des
associations etc...etc..Tout cela relève d'une SEULE AUTORITE c'est celle de LA REPUBLIQUE FRANCAISE.


Robert Marchenoir 11/03/2010 14:02


Si vous voulez que votre combat ait la moindre efficacité, il faut commencer par ne pas écrire des mensonges. Titrer "la communauté musulmane n'existe pas" en est un.

Vous confondez avec la proposition suivante :" Nous refusons que la communauté musulmane s'institue en tant que telle". Cela n'a évidemment rien à voir.

Vous répétez cette figure classique de la perversité intellectuelle et politique française, qui consiste à confondre la réalité et l'idéal, la pratique et la théorie, ce qui est et ce que l'on
voudrait qui soit.

Perversité typique du "républicanisme" dont vous vous réclamez. Ces "valeurs républicaines" qui n'ont cessé, depuis plus de deux siècles, de nier la réalité en faveur des slogans. Résultat : un
bain de sang.

La communauté musulmane en France existe, hélas. Il faudra autre chose que des moulinets "républicains" pour mettre cette cinquième colonne hors d'état de nuire.

Même Riposte Laïque, qui pourtant soutient la pseudo-République française et ses valeurs frelatées, n'a pas votre naïveté.


Gandalf 11/03/2010 17:42


Bonjour,
Le fait que vous considériez les valeurs de la République comme frelatées explique la teneur de votre message.
A partir du moment où vous considérez que certains individus ont une identité religieuse qui les définit en tant que groupement humain distinct de la Nation vous rentrez dans la vision
communautariste de l'humanité, baignant dans le racisme religieux prôné par l'islam.

Les propagateurs de la charia voudraient bien que nous nous conformions à leur "réalité" en nous expliquant (comme les communistes en leur temps) que la société évolue inexorablement vers leur
vision du monde et que toute résistance est inutile.

Il y a des gens qui prétendent que la communauté musulmane existe avec force "moulinets islamiques", c'est un travail de sédition que la France leur a trop longtemps permis de faire impunément.
Cet état de chose doit changer.


Une et indivisible 10/03/2010 14:41


Excellent article. Non au communautarisme.
Société multiculturelle=société multiconflictuelle.
Ne laissons pas passer les amalgames subliminaux qui transparaissent dans les déclarations de ceux qui parlent de 6 millions de musulmans en France au lieu de 6 millions de Nord Africains laissant
entendre par là que toutes les Nord Africains seraient musulmans alors que 10/15% seulement pratiquent.


Présentation

  • : Le blog de Vérité, valeurs et Démocratie
  • Contact

Recherche

Les opinions émises sur ce site par les internautes n'engagent que leurs auteurs et ne représentent d'aucune manière l'avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

VV&D vous répond !

 

Vous voulez en savoir plus sur un sujet donné ?

 

Nous vous répondons en vidéo.

 

question