Samedi 16 février 6 16 /02 /Fév 10:23

 

Ce prochain dimanche, 17 février, devrait se tenir une réunion « publique » ayant pour titre distinctif UN JOUR POUR SŒURS.

affiche un jour pour soeur

 

Cette réunion (qui participe d’une stratégie salafiste à l’échelon européen) est exclusivement réservée aux FEMMES MUSULMANES.

Il est d’ailleurs précisé sur le site qui a relayé l’annonce de cette manifestation : Je ne communique pas avec les hommes. Barak Allahou fikoum pour votre compréhension.

Journée 100% féminine (comme elles disent…)

Pour info, consultez : http://mejliss.com/2013/02/10/un-jour-pour-soeur-3-me-salon-17-fevrier-2013-changement-de-lieu


Il s’agit donc d’une réunion publique EXPLICITEMENT DISCRIMINATOIRE.


Vous remarquerez que ces braves jeunes femmes pacifiques seront invitées à « tester un entraînement militaire » ! (voir affiche ci-dessus).

 

Outrés par tant de vergogne, un représentant de l’UNION DE DEFENSE DES CITOYENS ET CONTRIBUABLES (UDCC) et le Président des COMITES DE VIGILANCE DE LA REPUBLIQUE (CVR) ont été reçus à leur demande ce vendredi 15 février par Mme Sakina Hamid, Directrice du Cabinet de M. Didier Gonzales, Maire de Villeneuve-le-Roi, et par Monsieur Hervé Dominici, Directeur Général des Services de la Mairie, en l’absence de Monsieur le Maire.


Nous avons été reçus très courtoisement par les deux Cadres supérieurs précités, qui ont pris acte et connaissance de notre demande, et étudié avec attention la lettre adressée à Monsieur le Maire de Villeneuve-le-Roi (voir ci-dessous).


Après un long échange de vue, Mme Sakina Hamid, Directrice du Cabinet, nous a dit que le Maire, informé de cette manifestation publique a immédiatement réagi en envoyant au Préfet une demande d’intervention.


CETTE DEMANDE N’A REÇU AUCUNE REPONSE…


La Mairie doit nous communiquer la teneur du courrier du Maire de Villeneuve-le-Roi à la Préfecture, document que nous publierons dès réception.


C’est avec plaisir que nous avons pu constater une véritable prise de conscience de la gravité de la situation par le Maire et l’Équipe municipale de Villeneuve-le-Roi qui ont réagi avec rapidité, conformément à la Loi de la République et au mieux des pouvoirs dont ils disposent.


LA BALLE EST MAINTENANT DANS LE CAMP DU NOUVEAU PREFET DU VAL-DE-MARNE, M. THIERRY LELEU.

 


Thierry leleu

M. Thierry Leleu, Préfet du Val-de-Marne


Pour être certains que la Préfecture et les Forces de Police ont reçu notre requête induisant la poursuite des organisateurs devant la Justice pour cause de récidive dans l’organisation d’un évènement public dont l’entrée est soumise à des critères discriminatoires sexuels et religieux – délit aggravé puni de 75.000€ d’amende et 5 ans d’emprisonnement – nous avons déposé une copie de la lettre remise à la Mairie au Poste de la Police Nationale de Villeneuve-le-Roi.

 

Le Major, Chef de Poste, a téléphoné devant nous au Commissariat de Villeneuve-Saint-Georges dont dépend sa circonscription et a reçu confirmation de ses Supérieurs qu’ils étaient bien avertis de la situation. Nous avons encore une fois insisté sur la nécessité de la PREVENTION DU DELIT et de saisir Monsieur le Procureur de la République, obligation de tout Officier public ou Fonctionnaire.

 

À UNE JOURNÉE SEULEMENT d’un événement qui constitue non seulement un véritable DEFI A LA REPUBLIQUE, mais aussi un incontestable DELIT, se pose avec insistance la question de savoir si le Préfet, M. Thierry Leleu, fera ou non face à ses obligations en interdisant de manière claire et sans équivoque la manifestation du « Jour pour Sœurs » et en faisant poursuivre ses organisateurs.

 

L’UDCC et les CVR ont par ailleurs été informés que des Patriotes entendaient exiger leur admission à cette réunion pour le moins originale, certains d’entre eux ayant déclaré vouloir se faire accompagner d’Huissiers de Justice qui constateront la matérialité des faits de discrimination.

 

VU L’ETAT DE TENSION ACTUEL, NOUS PENSONS ETRE FONDES A CRAINDRE DE POSSIBLES DEBORDEMENTS DU FAIT D’ELEMENTS INDIVIDUELS INCONTROLABLES, QUI CONDUIRAIENT A UN TROUBLE GRAVE A L’ORDRE PUBLIC, CE A QUOI NOUS NOUS OPPOSONS BIEN EVIDEMMENT.

 

Pour contacter la Préfecture du Val-de-Marne :

Tél. : 01 49 56 60 00 Courriel : prefecture@val-de-marne.gouv.fr

 

 

 

 

 

 

LETTRE ADRESSEE A MONSIEUR LE MAIRE DE VILLENEUVE-LE-ROI

 

M. Didier Gonzales

Maire de Villeneuve-le-Roi

Hôtel de Ville

Place de la Vieille Église

94290 Villeneuve-le-Roi

 

Vendredi 15 février 2013

 

Monsieur le Maire,

 

Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance le fait suivant :

De nombreux sites Internet publient actuellement une information selon laquelle un événement nommé « UN JOUR POUR SŒURS » se tiendra en votre commune le

dimanche 17 février 2013 (duplicata en plus grand format joint en annexe de ce courrier) à l’adresse suivante :

 

SALON « LE RIYAD »

52 rue Raoul Delattre

94290 Villeneuve le Roi

 

Vous noterez que cet évènement public possède plusieurs caractéristiques spécifiques :

 

1. Il est annoncé comme « 100% féminin », l’entrée sera donc refusée aux hommes.

 

2. La dénomination de l’événement et sa description montrent la nature spécifiquement musulmane de l’événement. Dans ce contexte, le vocable « sœurs » désigne explicitement des personnes de confession musulmane à l’exclusion de toutes autres qui, conséquemment, ne sont pas admises.

 

Ces deux caractéristiques constituent un fait clairement discriminatoires et ainsi délictueux aux termes des articles 225-1 sq. du Code Pénal.

 

Article 225-1 :

Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

 

Article 225-2 :

La discrimination définie à l’article 225-1, commise à l’égard d’une personne physique ou morale, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende lorsqu’elle consiste :

1 – à refuser la fourniture d’un bien ou d’un service

4 – à subordonner la fourniture d’un bien ou d’un service à une condition fondée sur l’un des éléments visés à l’article 225-1

[…]

Lorsque le refus discriminatoire prévu au 1° est commis dans un lieu accueillant du public ou aux fins d’en interdire l’accès, les peines sont portées à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende.

 

Par le présent courrier nous vous demandons, en conformité avec l’article 40 du Code de Procédure Pénale 1 et l’article 434-1 du Code Pénal 2 d’intervenir personnellement et auprès des Autorités en charge du maintien de l’Ordre afin d’interdire cet événement à caractère discriminatoire délictueux. Nous vous

demandons aussi, de donner avis des faits ci-avants énoncés à Monsieur le Procureur de la République afin que des poursuites puissent être engagées à l’encontre des organisateurs. Il est en effet à noter que ceux-ci ont déjà organisé deux événements délictueux de ce type mettant en péril l’Ordre Public.

L’événement du 17 février sera donc la troisième récidive.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos plus distinguées salutations.

 

 

Luc Sommeyre                                                 Guy Hanon                                                      

Président des CVR                                           Président de l’UDCC

 

Copie : Monsieur le Préfet du Val de Marne.

 

 

 

Si vous désirez participer à de futures ACTIONS ANTI-CHARIA près de chez vous PARTOUT EN FRANCE, contactez-nous dès aujourd’hui :

 

UNION DE DEFENSE DES CITOYENS ET CONTRIBUABLES : udcc.fr@gmail.com

 

COMITES DE VIGILANCE DE LA REPUBLIQUE : secretariat@comites-vigilance-republique.fr

 

 

 

 

.


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Les opinions émises sur ce site par les internautes n'engagent que leurs auteurs et ne représentent d'aucune manière l'avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

VV&D vous répond !

 

Vous voulez en savoir plus sur un sujet donné ?

 

Nous vous répondons en vidéo.

 

question

Recherche

Présentation

Flux RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés