Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 15:06

En introduction et pour expliciter la raison de l'existence de notre proposition d'une étude parlementaire sur le contenu politique de l'islam, nous citerons ici un texte de M. Stoenescu qui pose d'une manière parfaitement claire et explicite la logique dans laquelle s'inscrit l'action de VV&D:


"Il y a quelque chose de très étrange dans le débat public actuel autour de l’islam, [...] comme s’il n’y avait jamais eu d’islamologues occidentaux, ni de docteurs en histoire des religions.

Dans une société qui convoque des experts pour débattre de sa moindre défaillance, des tocs des ses adolescents à l’empoisonnement de sa nourriture, il est pour le moins étonnant que les pouvoirs publics agissent comme s’il n’en existait aucun pour trancher la question brûlante de savoir si l’islam est oui ou non compatible avec la laïcité, avec la démocratie et avec la République.
           

L’islam a une histoire et une manifestation actuelle. Il existe des écoles actuelles de droit musulman qui expliquent d’une manière parfaitement claire à leurs ouailles comment interpréter le Coran et la Sunna. Tous les débats qui nous épuisent sur le sens de tel ou tel verset, sur ce qui est abrogé et ce qui est valide, sur ce qui est haram et ce qui est hallal, ont déjà été tranchés par les légistes musulmans qui officient à Téhéran, à Damas ou à Riyad. (Il n’y a pas plus « d’islam de France » indépendant des universités islamiques de Damas ou de Riyad, qu’il n’y a de « catholicisme de Normandie » spirituellement indépendant du Vatican.)

           
L’islam, en tant que corpus juridique dérivé du Coran, est parfaitement défini et peut être parfaitement connu par les occidentaux arabisants. Si nous nous posons d’une manière rationnelle la question de savoir si l’islam est compatible avec la démocratie, agissons de manière rationnelle : ETUDIONS LES FAITS, comparons le droit musulman tel qu’il est enseigné par universités musulmanes actuelles avec le droit républicain. Pourquoi ne réunissons-nous pas un collège d’experts, composé à la fois d’islamologues et de juristes occidentaux, pour trancher d’une manière claire et nette cette question ?

Car l’islam est moins une foi qu’une loi, supposée divine, à laquelle tous les musulmans sont censés obéir, où qu’ils soient, et il est d’autant plus aisé de statuer sur sa compatibilité ou sa nocivité par rapport aux lois occidentales. On pourra faire autant de nuances qu’il y a d’écoles juridiques musulmanes, et classer ensuite les mosquées selon leur obédience.

C’est d’autant plus étonnant qu’on n’ait pas encore fait ce travail comparatif quand on sait que de leur côté les théologiens musulmans l’ont déjà accompli, ce qui a donné par exemple la
Déclaration islamique universelle des droits de l’homme.

           
Au lieu de perdre notre temps en querelles stériles sur l’islam que l’on craint et sur celui que l’on souhaite, étudions l’islam tel qu’il est enseigné par les écoles dominantes actuelles, et statuons sur la compatibilité de ses prescriptions avec les principes fondamentaux de la République.

Voyons un peu comment sont contextualisés officiellement les versets problématiques et les hadiths violents, et quelle est l’essence avouée de la doctrine musulmane, dans la multiplicité de ses courants ! Voilà ce qui serait une manière objective et rationnelle de poser le débat laïque, sans racisme aucun."

Radu Stoenescu
Source:
http://www.philo-conseil.fr/




 



Proposition de Vérité, valeurs et Démocratie





Attendu que:

1)  La société française est depuis des années maintenant victime de certaines dérives de comportements mettant en péril les principes même de la République que sont la Liberté, l'Egalité et la Fraternité


2) Ces dérives de comportement se réclament d'agissement en rapport avec l'islam.

3) Le contenu politique de l'islam est une composante inconnue d'une grande partie de nos représentants.

4) Le rôle de la Représentation Nationale est de voter les lois qui seront
à même de protéger  la société française des attaques
contre la Démocratie et les droits de l'Homme.



Proposition:

Vérité, valeurs et Démocratie demande la réalisation par la Représentation Nationale d'une
étude exhaustive du contenu politique de l'islam.








Si vous approuvez cette proposition postez un commentaire sur cette page



Partager cet article

Repost 0
Published by Gandalf - dans articles
commenter cet article

commentaires

la chouette 04/01/2017 01:28

Je suis agnostique née en Algérie et élevée dans la religion musulmane. Mes parents sont musulmans ainsi que tous les membres de ma famille qui vivent, pour moitié en France, et pour moitié en Algérie. Ils sont ce qu'on appelle des "musulmans modérés". Néanmoins, à l'avénement du multipartisme en Algérie début des années 90, ma mère a voté, comme la majorité des Algériens, eux aussi en majorité "modérés", pour le parti religieux le FIS, qui a dégénéré en parti terroriste entrainant une décennie de barbarie. Ma meilleure amie est éduquée et cultivée, ne porte pas le voile mais répète en soupirant qu'un jour elle devra trouver le courage de le porter et quand on en discute, elle sort l'argument "irréfutable", celui dit sur un ton " tu ne va quand meme pas contre-argumenter après CA !!!", à savoir : " C'est dans le Coran!!!!"." Car là réside LE problème des " musulmans modérés" : le Coran est pour eux parole divine et AUCUN d'eux, s'il se considère croyant, ne peut prendre position contre ses " lois", quelles qu'elles soient. Par ailleurs, Les "musulmans modérés" sont , comme par exemple, beaucoup de catholiques " non pratiquants mais croyant" : qui connait les textes fondateurs de sa religion aujourd'hui? Oui, biensûr qu'ils sont au courant, à l'ère d'internet, des horreurs commises par les islamistes mais ils sont CONVAINCUS de bonne foi que ce sont ces derniers qui méconnaissent le Coran. Ma mère a fini par renier le FIS en le traitant de "parti de mécréants". Cependant, elle reste plus "religieuse" que jamais. Nous avons été élevés et endoctrinés avec des affirmations telles que " l'Islam est la religion de la paix , de la justice et de l'amour", VRAIMENT ! Je sais que cela ressemble à de la science fiction ! J'ai quitté l'Algérie à l'âge de 19 ans, juste après l'avènement du multipartisme. J'ai vu mon pays d'origine changer de façon insidieuse. Le nombre de filles voilées augmenter chaque année. Quand nous nous sommes aperçus du problème de l'extrémisme, "ils" étaient déjà trop forts, avaient déjà pris beaucoup de pouvoir au sein de l'état. Quand la révolte populaire a éclaté contre le pouvoir en place (on n'a pas parlé de "Printemps Algérien", mais c'était l'idée), les intégristes ont récupéré ce "combat". Ils ont en été les grands gagnants. Dans les années 80, une partie des algériens étaient des francophones "assumés", L'Algérie était un patchwork de plusieurs sensibilités culturelles et de styles de vie différents qui cohabitaient et formaient ce que je vivais comme la spécificité algérienne. Aujuourd'hui, l'identité algérienne est largement réduite à sa pseudo arabité ( tous les algériens sont d'origine berbère) et à l'Islam. Je fais une digression concernant le conflit Syrien : qui se pose la question de l'idéologie "réelle" des "rebelles"?
Pour finir, je soutiens votre démarche (tant pis si elle est récupérée par des mouvements d'extrême droite ou pour, comme je l'ai lu dans certains commentaires, "renforcer" le christianisme, ce dernier ne tuant personne au 21e siècle, je la soutiens donc car elle me semble judicieuse. On ne peut pas la taxer d'irrespect, d'indignité, de xénophobie. Nous vivons dans un pays de droit, votre demande est légitime. Le résultat d'une telle démarche sera forcément un résultat objectif, pragmatique et donc inattaquable. Enfin, une telle étude comparative obligera les français de confession musulmane (et peut-être des musulmans d'autres pays, musulmans ou pas) à faire une " introspection religieuse", à se documenter sur la réalité idéologique de leur religion, au-delà de son aspect mystique, à interroger tout autant leur "foi" que leur intelligence.

Yute 15/10/2016 23:47

Tout à fait d'accord, l'islam est incompatible avec la liberté de conscience, une étude exhaustive du contenu politique de l'islam mettrait ce fait en évidence, c'est pour cela que cette étude ne sera pas faite, elle contredit aux accords de 1973 et 1975 sur l'importation de travailleurs arabes en Europe avec les exigences : même droits, liberté de culte et de coutumes, propagation d'une vision positive de l'islam par les institutions et les médias.

Resistorix 13/10/2016 14:02

Lisez Guerilla de Oberman et vous connaitrez notre avenir si les Français ne redescendent pas sur terre au lieu de vivre chez les bisounours et les gochobobos.

Mic Lecensier 03/10/2016 10:11

Je partage complètement. Tout musulman devrait signer uns charte s'engageant sur nos valeurs républicaines et contre toutes les lois de la charia !

Lorraine 13/07/2016 22:45

Vous dites "Le contenu politique de l'islam est une composante inconnue de la quasi totalité de nos représentants."
Je rajouterais
Je ne sais pas si je garde le sujet mais en tant que féministe de la terre je pense que : Si nous au Québec nous restons aveugles devant ces demandes d'accommodements raisonnables qui nous exposent à cette infiltration religieuse sur un territoire considéré laïque et qui avait permis une reconnaissance de la femme, comme un être humain à part entière…
C’est triste de défaire, de briser de démolir une partie de l’évolution qui n’a pas facile été à acquérir ; Faire reconnaître la femme à l’égale de l’homme. Ce à quoi beaucoup d’hommes au Québec ont marchés avec nous pour en arriver à cette égalité. Qu’on a crut pour un instant réalisé. Mais voilà, l’internet n’était pas si actif à ces moments là. On n’avait pas vu que là-bas la femme n’était pas libre. Ben là c’est assez clair! Si on avait conscience des possibilités avec le nombre que nous sommes… Ne sommes nous pas au minimum la moitié, sinon plus de la moitié des HUMAINS sur cette terre que l’on peut reconnaître comme HUMAINES à part entière.
Et nous ne voulons d’aucun dogme qui nous emprisonne dans un stéréotype figé, immuable.

Présentation

  • : Le blog de Vérité, valeurs et Démocratie
  • Contact

Recherche

Les opinions émises sur ce site par les internautes n'engagent que leurs auteurs et ne représentent d'aucune manière l'avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

VV&D vous répond !

 

Vous voulez en savoir plus sur un sujet donné ?

 

Nous vous répondons en vidéo.

 

question