Samedi 13 septembre 6 13 /09 /Sep 10:26


A l'occasion de la présence d'Alain Wagner à Bordeaux pour la création de l'UDCC Aquitaine chargée de lutter contre le projet de super mosquée poussée par M. Juppé et l'imamTareq Oubrou, Riposte Laïque réalise ici une longue interview exclusive qui aborde tous les thèmes de l'action de l'UDCC ainsi que les actions prévues. Pour plus de renseignements et découvrir les autres actions de l'UDCC et comment y participer, cliquez ici : www.udcc.eu

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 24 novembre 7 24 /11 /Nov 17:49


Face au refus unanime de la presse traditionnelle de publier cette déclaration, Geert Wilders nous demande de diffuser cet appel, ce que nous faisons sans commentaire par respect pour la liberté d'expression. Ce mois-ci il y a neuf ans, en Novembre 2004, des policiers en gilets pare-balles et en armes venaient me prendre à mon domicile pour me mener en lieu sûr. Ceci arriva deux jours après le meurtre du réalisateur islamo critique Théo Van Gogh par un assassin islamique, en plein jour dans une rue d’Amsterdam. La Police me protégeait parce que des assassins islamiques avaient menacé de me tuer aussi. Cela, parce que j’avais également dit la vérité à propos de l’islam, le plus grand danger pour notre liberté et notre civilisation. Depuis cette date sinistre, il y a neuf ans, j’ai été forcé de vivre sous protection policière constante. J’ai vécu dans des casernes, dans des prisons et des maisons refuges. La menace continue aujourd’hui et m’a enlevé ma vie privée et de ma liberté. Mais je vais continuer à parler. Le drapeau de l’Arabie Saoudite proclame fièrement la Shahada (la déclaration de foi islamique) : « Il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète ». En mémoire de ces neuf années passées, en mémoire des milliers de victimes qui ont été tuées par des assassins islamiques durant cette période, à Londres, à Moscou, à Mumbai, à Nairobi et dans d’innombrables endroits, en mémoire des millions de personnes – femmes, apostats, non-Musulmans – qui souffrent quotidiennement de discrimination et d’humiliation de par la malfaisante idéologie islamique et de sa loi oppressante la charia, J’offre au monde islamique un nouveau drapeau – un drapeau portant une déclaration de vérité et de libération : « L’islam est un mensonge, Mahomet un criminel, le Coran est du poison ». C’est seulement quand le monde islamique aura compris cette vérité qu’il pourra se libérer du mal, et rendre ainsi le monde un endroit meilleur et plus sûr pour tous les Humains. […]

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 3 novembre 7 03 /11 /Nov 16:47


Vladimir Poutine, le président russe, s’est adressé à la Douma, (Parlement russe), le 4 février 2013 et a prononcé un discours sur les tensions avec les minorités musulmanes en Russie, en déclarant : « En Russie, vivons Russes. Toute minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler le russe, et doit respecter les lois russes. S’ils préfèrent la Charia, alors nous leur conseillons d’aller aux endroits où c’est la loi du pays. La Russie n’a pas besoin de minorités. Les minorités ont besoin de la Russie, et nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux, ou n’essaierons de modifier nos lois pour répondre à leurs désirs, peu importe la force avec laquelle ils crient à la “discrimination”.
 On ferait mieux d’apprendre du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation. Les coutumes et les traditions russes ne sont pas compatibles avec l’absence de culture ou les moyens primitifs de la plupart des minorités. Quand ce corps législatif honorable pense à la création de nouvelles lois, il faut avoir à l’esprit l’intérêt national, en gardant à l’esprit que les minorités ne sont pas les Russes. » Le commentaire de VV&D: Il est bien évident que nous ne proposons pas ici M. Poutine comme modèle universel de bonne gestion gouvernementale ni la Russie comme parangon de démocratie, mais ne faut-il pas reconnaître avec justice le bon sens et la raison des déclarations du président russe ? A force de vouloir évacuer la nation dans sa définition la plus évidente, de vouloir en supprimer la composante identitaire pourtant évidente, on se trouve dans la situation de suicide civilisationnel évoqué par M. Poutine dans laquelle nous mènent nos dirigeants. Aidez-nous à agir, soutenez nos action, adhérez ou faites un don à VV&D ! N'oubliez pas de signer d'un commentaire notre initiative concernant un audit parlementaire des valeurs politiques de l'islam

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 31 octobre 4 31 /10 /Oct 12:48

C’est avec une grandissante stupéfaction et un effarement toujours renouvelé que je constate la prolifération de la pratique publique de la charia en France. La dernière occasion de constater cette affligeante évolution a été la dernière fête de l’Aïd el-Kebir qui tombait cette année le 15 octobre. On a vu lors de cette occasion des villes comme Belfort installer des tentes en plein centre ville pour y abriter la sanglante et insalubre hécatombe annuelle de l’islam. Des milliers de litres de sang et les excréments des moutons égorgés ont été déversés directement dans le circuit d’eau pluviale de la ville, le contrôle des animaux et des carcasses -obligatoire dans un abattoir- n’a pas été réalisé et des centaines de kilos de viscères ont été gérées… on ne sait trop comment. Je ne vais pas aborder ici la dimension culturellement choquante de ce genre d’évènement ni même revenir sur l’insupportable cruauté du mode de mise à mort des moutons dont aucun n’a été étourdi –ainsi que l’exige pourtant la loi- avant d’être égorgé ; je vais examiner ici la dimension légale de l’Aïd el-Kébir. Ou plus exactement la dimension illégale de ce rite musulman. C’est un effet assez étrange de l’islam en France, dès qu’un doute est émis sur le bien fondé du laissez-faire absolu concernant la pratique de l’islam dans notre pays, une personne prend la parole pour émettre la remarque pavlovienne désormais classique : « Mais vous n’allez quand même pas empêcher les Musulmans de pratiquer leur religion ! » Au cas où cette formule aurait également traversé votre esprit, rappelons une fois encore qu’en France il n’existe pas de « liberté religieuse » puisque aucune religion n’est reconnue et que les activités cultuelles n’ont aucun statut spécial exonérant les citoyens de respecter les lois et l’Ordre Public. En France, les activités cultuelles des citoyens ne sont pas considérées comme des actions ayant une nature différente d’autres actions, comme laver sa voiture ou aller faire ses […]

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 29 octobre 2 29 /10 /Oct 22:37


Le Premier ministre britannique David Cameron va annoncer mardi 29 octobre un nouvel "indice islamique" à la Bourse de Londres et révéler ses plans pour lancer une obligation islamique en Grande-Bretagne. David Cameron David Cameron s'exprimera devant plus de 1.800 dirigeants politiques et hommes d'affaires lors du 9ème forum économique du monde islamique à Londres, qui se tient pour la première fois en dehors d'un pays musulman. Le Premier ministre entend ainsi renforcer les liens financiers entre la Grande-Bretagne et le monde islamique. "Aujourd'hui, la Bourse de Londres annonce la création de nouveaux indices", va-t-il indiquer, selon un extrait du discours remis par ses services de Downing Street. "Cela signifie la création d'un nouveau moyen de découvrir des opportunités de finance islamique", selon lui. La Grande-Bretagne deviendrait ainsi le premier pays occidental à prendre une telle initiative. L'indice des valeurs islamiques réunira les entreprises répondant aux principes d'investissements traditionnels de l'islam. (Note de VV&D : la finance islamique n'est pas du tout traditionnelle, c'est une création de l'OCI - Organisation de la Coopération Islamique - en 1970 qui a été développée pour introduire la charia dans les sociétés par le biais de la finance et des banques. La première banque islamique a été créée en 1974) Premières obligations pour 200 millions d'euros L'investissement islamique se fonde sur le principe qu'il doit être structuré sur l'échange de propriété ou d'actifs et que la monnaie est utilisée uniquement comme un étalon de valeur. Les obligations islamiques -- appelées Sukuks -- respectent les principes financiers islamiques qui interdisent le paiement d'intérêts. (Note de VV&D : les principes islamiques dont on parle sont ceux de la charia) "Depuis des années, les gens évoquent la création d'un (...) Sukuk hors du monde islamique", devrait souligner David Cameron. "Mais cela ne s'est jamais fait. Changer cela est une question de […]

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Les opinions émises sur ce site par les internautes n'engagent que leurs auteurs et ne représentent d'aucune manière l'avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

VV&D vous répond !

 

Vous voulez en savoir plus sur un sujet donné ?

 

Nous vous répondons en vidéo.

 

question

Présentation

Flux RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés