Mardi 3 janvier 2 03 /01 /Jan 20:25

 

Un ex-musulman met en garde contre la duperie des médias sur l’islam

Amil Imani, Américain d'origine iranienne, apostat de l'islam, dénonce la fausse représentation de l'islam par les médias et les pseudo experts à la solde des pétro-dollars.

 

 

 

 

6a01156fb0b420970c0153904473fb970b-800wi.jpg

 

 

[...] Pendant que des musulmans radicaux tuent, décapitent et violent, les mass-médias se taisent et répètent leur mantra «islam-religion-de-paix» au nom du multiculturalisme.

 

Ils insistent pour que le monde civilisé accepte la culture islamique au nom du dogme du multiculturel. Les musulmans et leurs apologistes souvent grassement payés utilisent le parapluie du multiculturel seulement dans les pays non musulmans, pour s’abriter contre les torrents de critiques légitimes déversés par ceux qui connaissent l’islam de l’intérieur sur ce culte violent colporté en tant que religion de paix.

 

Ne m’écoutez pas et n’écoutez pas ces dissimulateurs sournois non plus, mais cherchez la vérité par vous-mêmes. Regardez si cet euphémisme du multiculturalisme serait publié dans la presse musulmane ou apparaîtrait quelque part dans les pays musulmans. Ce stratagème du multiculturalisme est un outil de propagande de l’islam pour leurrer les non musulmans tout en poursuivant inlassablement leur campagne afin d’éradiquer de la terre quiconque et quoique ce soit de non islamique. 

 

Tous ceux d’entre nous qui, avec un effort de la raison et une énorme volonté, se sont libérés du carcan que le joug de l’islam avait verrouillé autour de notre cou dès notre naissance, connaissent tout de cette ordure haineuse, vrai fléau de l’humanité. Nous en avons fait une expérience de première main,  de tout près et de l’intérieur même. Nous avons étudié le coran, les hadiths et la sunna. Nous avons vu l’islam en action là où il exerce son emprise. Certains d’entre nous ont même essayé de s’accrocher désespérément à cette couverture de survie qui nous enveloppe depuis notre naissance. Toutefois, plus nous avons étudié et expérimenté l’islam, plus nos efforts pour rester dans le moule sont devenus intenables.

 

Nous avons alors délaissé la servitude islamique et considéré qu’il était de notre plus haut devoir d’exposer cette religion d’escroquerie, d’aider les autres musulmans à s’en libérer, et d’avertir les bien-pensants et naïfs non musulmans afin qu’ils n’en deviennent pas des proies. [...]

 

Même un bref examen de l’histoire de l’islam et de ses textes suffit pour prouver qu’il représente l’inverse de la paix. L’islam a été dès son origine, et continue d’être, un mouvement d’une violence débridée.

 

Les Arabes qui déferlèrent des déserts d’Arabie n’ont pas brandi le coran d’une main et une fleur de l’autre, prêchant l’amour et la paix au coin de la rue, séduisant les cœurs et les esprits.

 

Au contraire, l’islam a été imposé à chaque peuple à la pointe du glaive et par le lourd fardeau de la jyzia (tribut spécial) imposé à ceux dont la vie avait été épargnée et qui les autorisait en échange à conserver leur foi. Malgré le paiement de ces lourds tributs, les non musulmans étaient traités, dans le meilleur des cas, comme des citoyens de seconde classe dans leurs propres patries.

 

L’abominable persécution des non musulmans dans les pays musulmans est une procédure classique et de routine. Dans de nombreux pays musulmans, les mariages des non musulmans ne sont même pas reconnus comme légaux et les enfants de ces couples sont stigmatisés comme s’ils étaient des bâtards. Observons comment l’Arabie saoudite, la mère de la barbarie, et même l’Egypte, pays plus civilisé et bénéficiaire des milliards de dollars de l’aide américaine, traitent les non musulmans comme des citoyens de seconde classe et les privent de leurs droits humains légitimes.

 

Les experts, les analystes et les politiques rendent un bien mauvais service au public, chacun pour ses propres motifs opportunistes, en marmonnant sans fin le mantra d’une soi-disant nature paisible de l’islam. En vérité, le soi-disant « petit groupe d’extrémistes islamiques » est le vrai visage de l’islam. Il s’avère que parfois, et par-ci par-là, les musulmans ont montré une certaine tolérance envers les non musulmans. Cette tolérance remonte aux premières années de prédication de Mahomet, lorsqu’il était doucereux et proclamait  encore « A vous votre religion, à moi, la mienne ». Cette assertion n’a duré que quelques années, jusqu’à ce que son mouvement gagne en force et que l’islam devienne la seule alternative entre la mort ou le paiement d’un lourd tribut. L’imposition de la jyzia était une ruse habile pour remplir les coffres islamiques afin de financer ses armées et ses futures conquêtes.

 

La stratégie de longue date des musulmans consiste à se montrer dociles lorsqu’ils sont en position de faiblesse puis d’assumer une posture despotique et intolérante dès qu’ils sont en position de force.

 

La récente immigration de musulmans dans les pays non musulmans a commencé par des travailleurs inoffensifs, utiles mêmes, une main-d’œuvre à bon marché. En peu de temps, des foules et des foules de musulmans se sont déversées sur ces nouveaux territoires et plus ils devenaient nombreux, tant par la natalité et que par l’addition de nouveaux immigrés, plus ils sont retournés à leur intolérance atavique jusqu’à exiger que les lois de la charia deviennent légales, ce genre de lois draconiennes qui évoquent celles du passé barbare de l’humanité.

 

Oui l’islam est faussement représenté. La fausse représentation ne vient pas de ses «détracteurs». Elle vient des mercenaires musulmans : des individus et organisations financés généreusement par des Etats et de riches musulmans qui gagnent des milliards de dollars grâce au pétrole vendu à un prix exorbitant.

 

Les prestigieuses universités occidentales, toujours avides de dons, se font concurrence pour créer des programmes d’études islamiques dont les professeurs chantent la gloire de l’islam. Les associations musulmanes intimident constamment les journaux qui osent publier la vérité sur l’islam. Des légions d’avocats, soit des musulmans ou soit des seconds couteaux, traquent chaque petite voix disant la vérité sur l’islam afin de l’intimider et de la faire taire. Les médias qui restent dans la ligne du parti islamique reçoivent quant à eux de généreuses commandes d’espace publicitaire ou autres gratifications de la part des lobbys musulmans. […]

 

Le sabre est remplacé, temporairement, par une arme tout aussi destructive : le pétrodollar. Dans peu de temps, les musulmans vont ajouter une arme encore beaucoup plus destructive, une version moderne du glaive : la bombe atomique. Avec la bombe dans une main et un robinet de pétrole dans l’autre, le monde non musulman sera mis à genoux par la religion d’amour et de paix.

 

Source : Is Islam Misrepresented?, par Amil Imani, Family Security Matters, 26 juillet 2011. Traduction par Capucine pour Poste de veille

 

Le commentaire de VV&D:

 

Il est toujours édifiant d'avoir l'avis d'anciens musulmans à propos de l'islam et de voir à quel point le fait d'en avoir été une victime directe vous vaccine définitivement de la lâcheté du politiquement correct.

 

Ceci dit, l'auteur utilise le mot "Musulman" de manière un peu trop générique, il est exagéré de dire de tous les Musulmans présents sur le sol européen "ils sont retournés à leur intolérance atavique jusqu’à exiger que les lois de la charia deviennent légales."

 

Nos pays subissent effectivement une ingénérie hostile visant à introduire les règles de la charia dans nos sociétés mais cette ingénérie n'est le fait que d'organisations inféodées à des intérêts exterieurs (UOIF, RMF, CFCM, etc...) et d'individus agissant au nom de leurs convictions politico-religieuses. Il est évident que même si le nombre d'activistes pro-charia est dangereusement élevé dans nos pays (et ce nombre ne fait que croître du fait du travail d'endoctrinement réalisé dans les mosquées), prétendre que tous les Musulmans sont dans cette catégorie est inexact.

 

Ceci ne diminue toutefois en rien la pertinence de cet article quant à l'influence pernicieuse des pétrodollars sur les médias et le rôle de de Cheval de Troie qu'a le multiculturalisme dans l'introduction de l'islam dans nos sociétés. Pour ceux qui en douteraient encore il suffit de se référer à l'extraordinaire offensive d'investissement du Qatar dans notre pays en ce moment même.

 

Ce même Qatar qui est le principal bailleur de fonds des Frères Musulmans, organisation jihadiste dont le seul but est l'imposition de la charia à l'entière Humanité...

 

Ce qui ne semble pas déranger grand monde dans certains cercles.

 

index1.jpg

 Le président Nicolas Sarkozy et l'émir du Qatar, le cheikh Hamad ben Khalifa

 Islamisation, analyse et solution

Conférence : L'islam, hors de la loi de 1905 ?

Conférence : La Charia en France

Islam Démocratie, l'incompatibilité politique ?

L'islam est-il illégal ?

Aidez-nous à agir, soutenez nos action,

N'oubliez pas de signer d'un commentaire notre initiative concernant un audit parlementaire des valeurs politiques de l'islam

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Les opinions émises sur ce site par les internautes n'engagent que leurs auteurs et ne représentent d'aucune manière l'avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

VV&D vous répond !

 

Vous voulez en savoir plus sur un sujet donné ?

 

Nous vous répondons en vidéo.

 

question

Recherche

Présentation

Flux RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés